Un week-end en Camargue

9 Sep 2018

La Camargue est à seulement 1h30 de Marseille mais c'est vrai que l'on n'a jamais pris le temps de la visiter. Il faut dire que nombreuses sont les personnes à ne pas vouloir aller dans cette partie de la France à cause des moustiques. Pourtant croyez nous, ce n'est pas pire qu'ailleurs... Il suffit simplement de se protéger correctement contre ses petites bêtes suceuses de sang et si vous voulez un peu plus d'informations sur ce sujet, nous vous avons concocté un article sur Comment se protéger des moustiques ?

 

C'est à Aigues-Mortes que nous passons une bonne partie de notre première journée en Camargue. Cette jolie ville est entièrement entourée de remparts, ça nous fait tout de suite penser à Dubrovnik, en Croatie.

Après avoir franchi la porte de la Gardette, qui est reconnue comme l'entrée principale de la cité médiévale, nous nous dirigeons directement sur la droite afin de pouvoir faire le tour de la ville sur les remparts. Cette visite est très agréable et permet d'apprécier Aigues-Mortes vue d'en haut.

 

 

Depuis la Tour Constance, vous observerez un panorama des alentours de cette cité médiévale à 360° !

 

Infos pratiques : l'entrée est gratuite pour les ressortissants de l’Union Européenne de moins de 25 ans.

Pour les autres, c'est 8 euros. Vous trouverez les horaires directement sur le site Aigues-Mortes-monuments.

Nous continuons la visite d'Aigues-Mortes dans les petites ruelles où l'ambiance est reposante et conviviale. Nous mangeons sur le pouce dans une boulangerie et dégustons notre glace, que nous avons acheté à la Maison de la Glace, sur la place Saint-Louis qui est bien animée un samedi midi.

 

 

Sachez que, si vous entrez par la porte de la Gardette, vous aurez deux glaciers face à vous. À droite, le Glacier des Remparts où l’accueil était tellement désagréable que nous avons tourné les talons pour acheter notre glace à la Maison des Glaces (à gauche).

 

 

Au détour d'une ruelle, nous croisons un fish pédicure : Eden Fish Spa. C'est un homme très sympathique qui tient cette boutique et qui nous fait tester le concept. Nico n'était pas fier de laisser ses orteils dans la bouche des petits poissons, peut-être avait-il peur de sortir de là avec un doigt de pied en moins, mais une fois les pieds dans le bac la pression est tombée.

 

 

Comme si vous mettiez les pieds dans de l'eau pétillante, ça surprend mais une fois que l'on si habitue c'est tellement relaxant ! Nous sommes de nature chatouilleuse alors avec ces petits poissons entre les doigts de pied, je peux vous assurer que l'on a beaucoup rigolé.

 

Infos pratiques : vous pouvez également découvrir la cité médiévale à bord du petit train touristique d’Aigues-Mortes, qui se trouve à devant la porte de la Gardette, afin d'avoir des commentaires historiques et d'en apprendre un peu plus sur la ville. Le tarif est de 5 euros par adulte et 3 euros pour les enfants.

 

Nous nous dirigeons maintenant au Salin d'Aigues-Mortes. À bord du petit train, avec notre guide passionné et passionnant, nous découvrons des tables salantes, du Sel de Camargue et des eaux roses qui rendent le lieu magique. Enfin... c'est comme ça que l'on nous avait vendu cet endroit, mais même sans le rose l'endroit est vraiment sympathique.

 

 

Or, sachez bien, que pour voir ces eaux roses parfois même rouges, il faudra venir visiter le salin juste avant la récolte qui se fait deux fois dans l'année : en février et fin août.

On vous explique : la couleur rose est due à la présence en très grande quantité d'une algue microscopique très riche en B carotène, la Duneliella salina. Après la récolte du sel, les eaux sont renouvelées et cette algue n'a pas eu le temps de se créer. C'est pourquoi, début septembre, les eaux étaient bleues parfois avec quelques nuances de rose, mais elles n'étaient pas roses comme sur les photos que l'on a pu voir.

On a même pu monter sur les Camelles (dunes de sel) !

 

Infos pratiques : comptez un peu plus de 10 euros pour cette activité (8 euros pour les enfants).

Vous pouvez visiter le Salin en VTT, à pied ou en 4x4, sur réservation. Vous trouverez plus d'informations et les horaires sur le site Visitesalinsdecamargue

 

Nous quittons Aigues-Mortes pour nous rendre à Saintes-Marie de la Mer, ou plus exactement au Parc ornithologique du Pont de Gau. Ce site de 60 hectares est idéal pour découvrir et observer de nombreuses espèces d’oiseaux dans leur milieu naturel et surtout pour voir une centaine de flamants roses. Il était impossible pour nous de venir dans cette région sans visiter ce parc. Vous pouvez voir des flamants roses un peu partout en Camargue, nous en avons vu à l'étang de Vaccarès, mais ils étaient très loin de nous.

Rendez-vous dans ce parc tôt le matin ou en fin de journée pour pouvoir les avoir à un mètre seulement de vous. On est marseillais certes, mais vous verrez sur les photos qui vont suivre qu'ils étaient vraiment devant nous. Ce moment était magique !

 

 

Le parc est en deux parties, la première qui fait 3 kilomètres et où vivent une centaine de flamants roses et la deuxième qui fait 5 kilomètres. Nico aurait apprécié de faire le tour de la deuxième partie, qui de loin avait l'air super sympathique, mais nous avons croisé un ragondin et ce fût le drame. Je sais depuis longtemps que j'ai la phobie des rats mais je découvre également que je suis complètement tétanisée devant cet animal. J'en ai déduit que c'est leur longue queue qui me répugne... Rapidement, je rebrousse chemin et vais m'asseoir à côté des flamants roses, je m'y sens beaucoup mieux même si je sais qu'il doit y en avoir dans cette partie du parc.

 

Infos pratiques : le tarif est de 7,50 euros et de 5 euros pour les enfants. Pour d'autres informations, rendez-vous directement sur le site Parcornithologique

 

Après toutes ces émotions, nous n'avons pas le temps de visiter Saintes-Maries-de-la-Mer puisque nous devons arriver sur la plage de Beauduc avant le coucher du soleil. Nous avons décidé de faire du camping sauvage ce week-end et nous comptons bien monter notre tente avant la nuit. C'est la seule plage où le camping sauvage est encore autorisé en Camargue. Le chemin pour arriver à cette plage est rempli de nids de poule, ce qui nous ralentit énormément...

 

 

Finalement, nous montons rapidement notre tente, comme si nous avions fait ça toute notre vie, alors que c'est une première ! Assez fiers de nous, nous pique-niquons rapidement avant d'être dans le noir complet. Nous profitons du feu d'artifice tiré par nos voisins un peu plus loin avant de contempler les étoiles et de voir quelques étoiles filantes.

Infos pratiques : la plage de Beauduc n'est pas indiquée, nous avons dû demander plusieurs fois notre chemin. Lorsque vous êtes sur la route RD36 à un peu près à deux kilomètres de Salin de Giraud, empruntez la route du Bac de Barcarin RD36 C,  puis sur votre gauche prenez le chemin de la Belugue VC 140, continuez toujours tout droit. À la fin du chemin, vous ne pourrez pas aller à gauche vous irez donc à droite, attention le chemin ici est plein de nids de poule. Comptez environ 25 minutes à partir d'ici pour rejoindre la plage de Beauduc.

Si vous voulez rentrer directement les points GPS de la fin du chemin de Belugue, les voici : 43°24'45.5"N 4°41'35.0"E

 

Nico a bien dormi, moi un peu moins puisqu'au moindre coup de vent je sursautais mais le réveil fût doux. Se réveiller face à la mer c'est vraiment génial ! Les pieds dans le sable nous partons à la recherche de coquillages avant de prendre la route pour nous rendre à Arles.

 

Infos pratiques : voyager en réservant sur Airbnb c'est pouvoir vivre au plus près des locaux. Et c'est toujours plus sympa de payer moins cher son logement ! On vous propose notre code promo Airbnb qui vous fera économiser 34 euros sur vos voyages. Cette offre est valable sur votre première réservation. Notre Astuce : si vous avez déjà un compte, il suffit d'en créer un nouveau avec une autre adresse mail, et ainsi de suite pour bénéficier à chaque fois de celle-ci.

 

C'est le festival du Riz et nous sommes ravis de pouvoir y assister puisque nous loupons tous les ans les férias d'Arles. Nous étions déjà venus à Arles en hiver, les rues étaient vides, la ville était froide. L'été c'est une ambiance très sympathique, les rues sont animées, les bars sont festifs et les gens sont chaleureux.

 

 

Nous parcourons les ruelles avant de voir ces fameuses "abrivado". Ce nom signifie un lâcher de taureaux que des cavaliers doivent diriger. Le jeu consiste pour les gardians à amener les taureaux aux arènes et pour la population à les en empêcher. C'est très impressionnant car les chevaux vont vite et les jeunes se jettent sur les taureaux pour les arrêter ! Le jeu que je trouve plutôt dangereux a l'air d'en amuser plus d'un. Un groupe de jeunes à côté de nous se mettait au défi de qui arrêterait le plus de taureaux... c'était assez drôle !

 

Infos pratiques : vous pouvez vous rendre sur le site Fériaarles pour connaître la date des prochaines férias.