La Véloscénie, de Paris au Mont-Saint-Michel en vélo

23 Sep 2018

Le voyage à vélo ? Beaucoup le font et c'est aujourd'hui à notre tour de partir visiter de jolis monuments à vélo. C'est notre deuxième expérience à vélo puisque nous avons déjà testé lors de notre séjour en NormandieIl est parfois important de se ressourcer et c'est lorsque nous sommes dans la nature que nous sentons à quel point c'est apaisant et reposant. La Véloscénie c'est pour nous un moment d'évasion, qui va nous faire du bien et qui va aussi nous faire faire un peu de sport.

 

 

Qu'est-ce que la Véloscénie ?

 

 

Commençons par le commencement, la Véloscénie est un itinéraire vélo de 450 km qui relie Notre-Dame de Paris au Mont-Saint-Michel. Entre pistes aménagées, voies vertes et chemins forestiers, vous passerez un moment hors du temps.

 

 

Où trouver un vélo pour faire la Véloscénie ?

 

 

Si l'expérience vous tente mais que vous n'avez pas de vélo, vous pouvez en louer à des loueurs qui pourront vous le déposer à Paris et qui le récupéreront directement au Mont Saint-Michel.

On vous parle de faire du vélo pendant 450 km mais ne fuyez pas ! Ils ont également à disposition des vélos électriques.

 

Infos pratiques : retrouvez tous les loueurs de vélos qui peuvent livrer à Paris et récupérer des vélos au Mont-Saint-Michel sur le site de la Véloscénie.

 

En combien de temps faire la Véloscénie ?

 

 

Tout dépend de vous, de votre niveau, de votre avancée, mais disons qu'en 7 jours c'est bien. Ça vous fait pédaler 60 km par jour et ça vous laisse le temps de vous arrêter à certains endroits pour visiter, c'est plutôt un bon compromis !

 

 

Notre itinéraire sur la Véloscénie :

 

 

Nous sommes un peu pris par le temps et n'avons que trois jours pour rejoindre le Mont Saint-Michel, alors nous allons un peu tricher et prendre le train à certains moments pour avancer plus vite.

 

  • Première journée : Sceaux - Versailles (22 km) - Condé-sur-Huisne (122 km)

 

Après avoir passé la nuit dans une literie incroyable à l'Ibis Style de Sceaux, dans les Hauts-de-Seine, nous récupérons nos vélos et filons au Domaine de Sceaux. Cet endroit est un véritable poumon vert pour les Franciliens, c'est un lieu de promenade et de repos.

 

 

À la belle saison, il paraît que beaucoup d'entre eux viennent pique-niquer et on comprend pourquoi. Ce parc de 184 hectares est composé, comme à Versailles, de 9 hectares de bassins et canaux, de grandes perspectives, de terrasses, de cascades et de statues.

 

 

Nous faisons le tour en vélo pendant que certains font leur jogging et que d'autres pêchent. Si vous décidez d'aller pêcher dans ce parc, vous ne pourrez pas emporter avec vous le poisson, il faudra lui rendre sa liberté.

 

Infos pratiques : l'entrée de ce parc est gratuite et il est ouvert tous les jours. Vous pourrez trouver les horaires directement sur le site Domaine de Sceaux

 

Nous pédalons maintenant sur le tracé de la Véloscénie. De Sceaux à Versailles comptez 22 kilomètres, soit un peu plus d'une heure de vélo. Les chemins sont agréables : on longe parfois la route, on pédale sous les arbres. L'air est frais, la nature est reposante, c'est vraiment agréable d'être entouré de verdures.

 

Infos pratiques : règle numéro 1 : suivez les panneaux ! Vous pouvez également vous servir du tracé proposé par la Véloscénie à récupérer sur internet et à importer sur une application sur Smartphone.

 

Nous arrivons dans les Yvelines, au Château de Versailles, et nous pique-niquons avant de le visiter. Nous attachons ensuite nos vélos, passons la sécurité, récupérons nos tickets et déposons nos sacs à la bagagerie.

 

 

Nous commençons la visite par le château et j'ai hâte de montrer la Galerie des Glaces à Nico. C'est la salle que j'ai préféré lors de ma première visite, il y a maintenant 15 ans.

 

 

Finalement après réflexion, c'est la salle des Batailles qui a retenue toute mon attention. 

 

 

Après nous être débarrassés du troupeau de visiteurs, nous continuons vers les jardins. Nous aurions aimé louer une voiturette électrique pour faire le tour mais il n'y en avait plus aucune de disponible. C'est donc à pied que nous profitons de cet extérieur incroyable.

 

Infos pratiques : le prix de l'entrée varie en fonction des lieux que vous voudrez visiter et la bagagerie est gratuite. Pour la location de la voiturette dans les jardins, comptez 35€ l'heure.

Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site du Château de Versailles.

 

Nous dormons à Condé-sur-Huisne ce soir, dans le département de l'Orne, à 122 km de Versailles. Bien-sûr nous ne les avons pas fais en vélo par manque de temps, nous avons pris le train. Autant vous dire que rentrer dans un train de région parisienne avec deux vélos un vendredi soir c'est comme essayer de rentrer un éléphant dans une cage à lapin... Mission impossible ! On a été obligés d'insister pour rentrer avec nos vélos et on vous avertit d'avance les Parisiens à 18h un vendredi soir sont encore plus aigris que les Parisiens à 9h un lundi matin.

Non, nous ne faisons pas de généralité car nous avons quand même sympathisé avec deux-trois d'entre eux qui riaient de notre galère mais c'est pour que vous vous imaginiez la scène.

 

Au premier arrêt, nous avions pour objectif de descendre nos vélos pour laisser sortir les passagers mais en fait on n'a pas eu le temps, ils ont tous sauté au-dessus de nous pendant que d'autres essayaient de rentrer.

Bon enfin, on a bien rigolé et on en gardera un bon souvenir de ce trajet avec les Parisiens !

 

Nous arrivons à la gare de Condé-sur-Huisne, la fraîcheur s'est installée. Nous pédalons quelques minutes avant d'arriver au Domaine de Villeray. Nous déposons nos valises dans notre chambre qui se situe juste au-dessus du moulin avant de nous mettre à table. Le repas est excellent mais nous sommes bien fatigués et nous ne nous éternisons pas.

 

 

  • Deuxième journée : Condé-sur-Huisne - Rémalard (10 km) - Ducey (175 km)

 

Après un bon petit déjeuner au Domaine de Villeray, nous montons sur nos vélos, sous la pluie. Cette journée s'annonce froide et grise ! Nous prenons la piste verte qui n'est rien d'autre qu'un ancien chemin de fer. J'attrape une pomme au passage, avant d’apercevoir un écureuil... les joies de la nature ! On roule vite pour essayer de passer à travers les gouttes mais quelques kilomètres plus loin, nous sommes déjà bien mouillés.

 

 

Nous attendons notre sauveur, Hugo de la Petite Reine, également notre guide pour aujourd'hui. Il charge les vélos dans son mini-bus et nous reprenons la route à l’abri. Nous nous arrêtons au petit marché de Mortagne-au-Perche avant d'aller déjeuner à Alençon. C'est chez Barbé Pascal que nous nous installons, ce traiteur propose des plats succulents le midi pour un rapport qualité-prix imbattable.

 

Infos pratiques : vous trouverez le traiteur au 21 Grande Rue à Alençon

 

Maintenant, direction le Château de Carrouges, le temps est gris et il fait froid alors on fait un tour rapide pour contempler l'extérieur avant de retourner au chaud dans la voiture. Dommage, on aurait voulu profiter un peu plus longtemps, il donnait vraiment envie ce Château !